Les Gâteaux de Gwendy

23 janvier 2012

Damier Fondant, Amandes Chocolat...

Le truc du gâteau-damier, ca fait son effet à chaque fois ! Tout à l'air normal, puis vous coupez votre gâteau, vous servez les parts et là tout le monde s'écrie "Wooooooaaaaah, mais comment tu as fait ?!" et vous êtes tout fièr... La technique que j'ai  découverte sur le site de Fleur d'Oranger, est en vérité toute simple, elle est disponible en photo ici (clic). J'ai eu envie d'allier le plaisir gustatif au plaisir des yeux, parce que les génoises toute sèches, ca va 5 min...

J'ai donc utilisé des fondants : un au chocolat, un aux amandes, en veillant à ce qu'ils soient bien de la même épaisseur apres cuisson pour que le montage soit correct. Et puis j'ai collé tout ca avec une ganache contenant du lait plutot que de la crème, car je la trouve plus harmonieuse au niveau des saveurs.

Le résultat fut absolument divin ! Les gâteaux étaient d'une texture extra en bouche, les parfums s'alliaient bien, et le quadrillage très net. Voyez vous-même : 

CakesJuillet 006

Ingrédients : 

Pour le fondant amandes : - 100 g de beurre mou  - 20 g de crème fraiche  - 180 g de sucre  - 1 sachet de sucre vanillé  - 3 oeufs entiers  - 200 g de poudre d'amandes  - 40 g de farine  - 1 pincée de sel  - levure chimique  - arôme amandes.

Pour le fondant chocolat : - 100 g de chocolat  - 150 g de beurre  - 30 g de crème  - 180 g de sucre  - 3 oeufs, blancs et jaunes séparés  - 50 g de farine  - sel, levure.

Pour la ganache : - 65 g de lait  - 200 g de chocolat noir  - 65 g de beurre  - vanille liquide.

CakesJuillet 002

Si vous avez deux moules ronds identiques et un four assez grand, vous pourrez cuire vos deux gâteaux en même temps. Sinon, il faudra cuire d'abord un fondant puis le laisser refroidir pour le démouler, et cuire le deuxième dans le même moule (ce que j'ai fait).

Préparer le fondant amandes : battre le beurre en pommade avec la crème et les sucres. Ajouter les oeufs entiers puis les amandes mélangées à la farine au sel et à la levure. Parfumer. Verser dans le moule et cuire une petite vingtaine de minutes, jusqu'à ce que le gâteau soit ferme sous le doigt.

CakesJuillet 009

Préparer le fondant chocolat : fondre le chocolat, le beurre et la crème ensemble et bien homogénéiser. Ajouter le sucre puis les jaunes d'oeuf, la farine la levure et le sel. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement. Verser dans le moule et cuire comme celui aux amandes.

Laisser bien refroidir les gâteaux, puis les découper comme sur les photos (clic).

Préparer le glaçage : faire chauffer le lait et l'arrêter avant l'ébullition. Y faire fondre hors du feu le chocolat en petits morceaux, puis ajouter le beurre et la vanille. Bien mélanger. Utiliser cette ganache pour coller les parties entres elles (ne pas oublier de coller les deux étages !) puis masquer le damier avec le reste. Laisser prendre au frais.

CakesJuillet 008

Posté par Bwembou à 16:28 - - Commentaires [29] - Permalien [#]


17 novembre 2011

Les Meilleurs Cupcakes de...

Je suis actuellement en voyage à l étranger (ce qui explique pourquoi je ne trouve pas l apostrophe sur ce @#%!$^%&$^* de clavier "qwerty"). Je dis "à l étranger"parce que je fais plusieurs capitales d Europe. Paris, Londres, Amsterdam, Berlin et Bruxelles. Nice trip, right ? ;-)    Et oui, j ai pété mon cable, j ai pété ma durite, j ai acheté les billets d avion et je suis partie... Trop besoin de prendre l air.

Mais bref, pour l instant j ai fini mes séjours à Paris et à Londres, qui étaient des villes importantes pour moi à cause de... leurs Cupcakes héhé. Oui parce que, depuis quelques temps je suis frappée par une frénesie de Cupcakes... Entre parenthèse, je ne devrais pas l avouer car je n ai publié aucune recette ces derniers temps, alors que mes frères, leurs amis et moi même nous sommes fait des festins, que dis-je, des orgies de gourmandises (des cupcakes, entre autre...), shame on me de ne pas en faire profiter les lecteurs de ce blog...

Donc, parlons cupcake, parlons bien, tout le monde connaît Chloé.S et sa boutique à Paris, rue Pigalle, du moins de nom, n est ce pas ? Paraît-y que c est la meilleure adresse de la capitale... Malheureusement je n ai pas pu goûter à ceux de chez Berko car il y avait au moins 3/4 d heure de queue quand je suis passée devant le magasin, mais ils sont assez réputés aussi. (Ah oui, avant que j oublie, je ne suis pas en mesure de vous conseiller Berko comme adresse de bons cupcakes, par contre je suis quasi certaine que leur cheesecakes sont délicieux, car ils sont tellement magnifique appêtissant slurp miam miam que je doute fort que le goût ne soit pas au rendez-vous... Je monterai bien à Paris de nouveau rien que pour ça !)

Bon donc, revenons à nos moutons... Je suis passée chez Chloé.S, lors de ma ballade à Montmarte, prendre un thé et manger un petit gâteau. Tout d abord, le lieu est des plus plaisant. So sweet, so nice, tons pastels, beaucoup de rose, j adore, quoi. En revanche, les prix sont juste EXORBITANTS. Quelque chose comme 8 euro le bagel au cream cheese, sans salade, sans frite, c est juste complètement fou !!! J ai du relire plusieurs fois pour être sûre de moi. Le cupcake, très cher aussi, je crois que c était 4 euro pour la degustation sur place. Ca aurait pu être honnête si... il n avait pas été si riquiqui ? ou s il avait eu le goût de noix de coco, ou même de chocolat blanc comme le promettais son intitulé ? si l intérêt essentiel et principal du gâteau n avait pas résidé dans le riquiqui topping ? Ouais, voilà, tout ça quoi... Je ne dis pas que c est mauvais, loin de là, on sent que les ingrédients sont de qualité, la réalisation soignée... Mais bon, 4 euro pour 3 petite bouchées juste recouvertes d une coulée de chocolat blanc (point de ganache...) et décorées d un marshmallow (certes exquis) enrobé de noix de coco, je trouve ça un peu fort !

Je sors de là un peu amère (mais les gâteaux ça devrait remonter le moral, non ?), me disant que je trouverai mon bonheur à Londres...

Que dire, à part QUE NENNI !

Avant de quitter Nice, j avais fouillé un peu sur le net pour trouver des bonnes adresses à Londres. La plupart des témoignages aue j ai lus disaient que les meilleurs cupcakes se trouvaient à la Hummingbird Bakery, ou bien à la Primerose Bakery (il y avait aussi une troisième adresse aue je n ai pas noté parce que bon, manger des cupcakes ça va bien, mais pas tous les jours quand même. Enfin, je veux dire, il y a aussi les cheesecakes, les cookies, les bagels etc... XD).

Alors je suis d abord allée à Primrose avec une amie, le lendemain de mon arrivé a London. J ai pris un Cupcake Malt & Marshmallow et mon amie, qui avait savait déjà à quoi s attendre (elle m avait prévenue mais j ai voulu faire mon expérience propre), a pris une friandise, dont je ne me souvient absolument plus le nom, constituée de Mars, Golden Sirup et Corn Flakes... slurpement bon ! Et mon cupcake, alors... le prix était quasiment le même qu à Paris (je crois que c etait 3,5 pounds pour la degustation sur place). Le cake était plutôt bon, avec un petit goût maltéc comme promis, et le topping... euh ? marshmallow, le mot est un peu fort tout de même, car c etait juste de la meringue même pas aromatisée... Gâteau terminé en 4min chrono, pourtant je prend vraiment de toutes petites bouchées. Même conclusion que pour les cupcakes de Chloé.S donc...

Deux jours après, je passe à la Hummingbird bakery, la tête pleine d espoir... La boutique était bondée, donc j ai pris un cupcake à emporter à 2,5 pounds (3,2 euro environ). J ai choisi le Black Bottom : gâteau au chocolat, cheesecake et cream cheese frosting. Euh... j aurais mieux fait de prendre un simple Vanilla Buttercream. Le gâteau comportait vraiment beaucoup de cacao, amertume qui n allait pas tellement bien avec le reste de la composition. Le cheesecake avait vraiment, vraiment trop le goût de fromage, je ne l aurait même pas aimé avec du coulis de fruits rouge. Et le creem cheese frosting avait un leger goût de rance... Pas top quoi...

Du coup, j en ai rediscuté avec mon amie qui vit là bas et qui fait de la pâtisserie également : si ces cupcakes sont les meilleurs de la ville, mon dieu mais comment sont les pires ??? Comment se fait-il qu ils ne pensent même pas a rajouter un petit fourage au centre ne serait ce que pour rendre la dégustation moins triste ? Jamais un sirop ne viendrait imbiber se fadasse sponge cake ? Et si c est le topping et la déco qui justifient le prix, pourquoi ne pas être un peu plus génereux avec ces derniers ?

Franchement, si vous voulez manger un bon cupcake... faites-le vous même !!! Ou alors achetez un muffin XD. Je dis ,ca parce qu à Londres, même les muffins industriels sont excellents ! Et ils ont une chaine de cafés (style Starbucks) qui s appelle Costa coffee et qui fait des muffins fourrés (filled with...) ! En d autres termes, on peut trouver des muffins plus élaborés que des cupcakes.

Dans les supermarchés, on trouve un produit que l on a absolument pas en France, c est le Mars Muffin. Je vous mettrai quelques photos.

A bientôt pour d autres gourmandises...

Ah, et si vous aimez les gourmandises venues d ailleurs, allez visiter le blog Tais toi et mange ! qui fait beaucoup de tests de produits étrangers (surtout japonais) et dont j adore le style décalé.

Posté par Bwembou à 18:16 - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 septembre 2011

Le Gâteau d'Eddy...

En ce moment, je fais les vendanges, à Saint Roman de Bellet (dans le 06, pour ceux qui ne connaissent pas). Les propriétaires du domaine (Le Domaine de la Source) sont des gens vraiment sympas, et l'équipe de vendangeurs également. Du coup, quand je leur ai annoncé que j'avais réussi l'examen du permis de conduire (car OUI, j'ai ENFIN réussi mon permis, yahoooooou), ils m'ont suggéré d'apporter le Champagne. Or, le Champagne, ce n'est vraiment pas mon rayon. Du coup, j'ai proposé tout naturellement d'apporter un gâteau pour fêter ça. Pour le lundi suivant, j'avais donc préparé un gâteau au citron (Croustillant au Chocolat Blanc, Biscuit aux Amandes au Sirop de Vanille et Mousse de Citron) que j'avais voulu décorer avec un Window Color représentant une branche de vigne avec quelques grapes. Malheureusement, le résultat à l'arrivée était déplorable ! (au niveau esthétique seulement, car il était plutôt bon au goût) : je me demande encore pourquoi j'ai eu la mauvais idée de tracer mes contours avec du chocolat blanc plutôt que du noirs... peut être que je me suis dit que cela donnerais un effet plus naturel avec le raisin blanc... Or, au lieu de ''naturel'', j'ai juste eu du ''fadasse''. Les couleurs avaient l'air de se mélanger, de faire des coulures, rien n'était net... Le pire, dans l'histoire, c'est qu'au moment de servir le gâteau, après le trajet en voitures, les variations de température et la matinée au frigo, le Window Color s'était complètement liquiéfié et avait coulé sur les bords. L'horreur, quoi. Alors, oui, je savais que le glaçage au sucre au contact de la mousse se réhumidifirais, mais cela ne m'avais jamais donné telle catastrophe... Enfin, c'est vrai que j'avais mis une bonne couche, ce coup-ci...

Bref. Le lendemain, je décide de "rattraper le coup" : l'envie de tester les Macarons à la figue me travaillait depuis un moment, et c'était la bonne occasion. Ils étaient tout beaux, mes macarons, à la sortie du frigo ! Mais à l'arrivée, évidemment : RE-CATA ! Les macarons du fond étaient complètement écrasés. Au goût, ils étaient bons... mais rien de transcendant.

Donc, tout ça pour dire que : mes vignerons préférés risquent de faire un tour sur ce blog d'ici peu, alors je me dépêche de mettre des jolies photos de gâteaux pour rattraper les horreurs qu'ils ont vu ces derniers jours. Pour un peu ils me prendraient pour une pâtissière ratée (loooool comme si c'était pas vraiment le cas...).

Nous y voilà : je vous présente le gâteau d'anniversaire que j'ai fait pour les 40 ? non 42 ? bon, disons 36 ans de mon oncle Eddy. Mes grands parents ne m'ont prévenue que le matin pour l'après-midi, aaaargh ! même pas le temps de faire les courses ! Mais j'ai relevé le défi, et avec ce qu'il me restait au frigo (et au congèl), j'ai réussi à faire une petite merveille ! Pour une fois j'étais fière du résultat !

CakesJuillet 020

Il se compose ainsi :       - Une base de Fondant à l'Amande

                                     - Une Crème-Prise à la Vanille et aux Brisures de Framboises

                                     - Une Crème Chibouste au Citron, Brûlée au chalumeau

                                     - Un Croustillant au Chocolat Blanc et aux Crèpes Dentelles

                                     - Des Framboises entières.

CakesJuillet 037

CakesJuillet 023

Pour la déco, j'ai fait des Lys en pâte à sucre, à l'aide d'un ustensile que j'ai acheté sur Halwati Shop, puis je les ai peints avec un pinceau fin et des colorants alimentaires.

J'ai eu du bol, ce coup-ci, car au moment où on m'a demandé ce gâteau, je n'avais absolument pas le temps de confectionner ce genre de déco (cela prend plusieurs heures...), or j'avais justement fait un essai la veille. Je voulais faire un bouquet, et puis finalement, les fleurs ont fini dans la bouche de mon tonton ! Normalement, je fait un petit pistil en pâte à sucre.

 

 

 Ingrédients :

Pour le fondant : - 100 g de beurre mou  - 20 g de crème fraiche épaisse  - 180 g de sucre  - 1 sachet de sucre vanillé  - 3 oeufs entiers  - 200 g  de poudre d'amandes  - 40 g de farine  - sel  - levure chimique  - arôme amandes.

Pour la crème prise : - 1/4 L de lait  - 3 jaunes  - 75 g de sucre semoule  - 1/2 gousse de vanille  - 1 sachet de sucre vanillé  - 2 ou 3 feuilles de gélatine  - 1 càc de maïzena  - 200 g de brisures de framboises (surgelées pour moi)

Pour la crème chibouste : - 150 g de jus de citron + les zestes  - 35 g d'eau  - 55 g de sucre  - 4 jaunes d'oeuf  - 20 g de maïzena  - 6 g de gélatine en feuilles  - 4 blancs d'oeuf  - 165 g de sucre  - 35 g d'eau.

Pour le croustillant : - 150 g de chocolat blanc  - 95 g de brisures de crèpe dentelle.

- Framboises entières.

Préparer le fondant aux amandes : battre le beurre, la crème et les sucres ensemble pour obtenir une pommade. Ajouter les oeufs entiers en fouettant, puis les amandes, la farine, une pincée de sel et un petit peu de levure. Parfumer avec l'arôme. Verser dans le moule, et cuire environ 25 min four th.5/6. Laisser refroidir. Déposer au fond d'un cercle à pâtisserie. Pour le tour en Croustillant, j'ai utilisé une bande de rhodoïd sur laquelle j'ai étalé mon chocolat blanc aux gavottes, puis que j'ai disposé à l'intérieur du cercle, rhodoïd contre la paroi. C'est assez délicat comme manipulation.

CakesJuillet 026

Préparer la crème aux framboises : préparer une crème anglaise, en ajoutant un peu de maïzena dans les jaunes avant de verser le lait. Quand la crème est cuite, ajouter les feuilles de gélatine préalablement trempée dans l'eau froide. Laisser refroidir à température ambiante (éviter le frigo pour ne pas que la crème fige). Ajouter alors les framboises, puis verser immédiatement sur la base aux amandes : attention, si vos framboises sont surgelées, elles vont figer la crème instantanément, il faut donc bien mélanger en versant.

Préparer la crème chibouste : chauffer l'eau (35g), les zestes et le jus de citron jusqu'à frémissement. Pendant ce temps, battre les jaunes avec le sucre (55g) et la maïzena. Délayer avec le liquide chaud, puis remettre le tout sur le feu, pour faire épaissir le mélange sans cesser de mélanger. Quand la crème est cuite, ajouter la gélatine préalablement trempée dans l'eau froide. Laisser refroidir à température ambiante pendant la préparation de la meringue. Cuire le sucre (165g) avec l'eau (35g) jusqu'à 120 °. Pendant ce temps, monter les blancs en neige pas trop ferme. Quand le sucre a atteint la bonne température, le verser sur les blancs sans cesser de battre, jusqu'à complet refroidissement. Mélanger alors cette meringue avec la crème au citron, et verser sur la crème framboise. Laisser prendre au moins deux heures au frais (on peut passer par la case congélateur, si l'on manque de temps).

Au moment de servir, brûler le dessus de la crème Chibouste avec un chalumeau : la surface devient alors caramélisée et craquante comme une crème brûlée. Décorer avec des framboises entières.

CakesJuillet 024

 

Posté par Bwembou à 17:22 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

23 août 2011

Les Bento de July...

July et ses bento organisent un tirage au sort pour gagner ce petit lot bien gourmand !

Lot

Les conditions de participations sont indiquées sur son joli blog, allez y faire un tour, en cliquant sur l'image ! Vous avez jusqu'au 27 août !

Posté par Bwembou à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2011

Macarons Menthe-Chocolat...

Florent, mon ami d'enfance, mon meilleur ami depuis bientôt 15 ans (depuis presque toujours, quoi) voulait faire des macarons. Quand nous n'étions encore que des enfants (aaah, nostalgie), nous aimions faire de la cuisine ensemble. C'est lui qui m'a appris la recette du Gâteau au Yaourt (mais il n'a jamais voulu me donner SON ingrédient secret...) que j'ai fait manger à ma famille pendant des années... On faisait des Milk Shakes aussi, à la fraise ou à la menthe... Ou bien de la mayonnaise, et dans ce cas, nous recyclions les blancs d'oeuf en une sorte de meringue crue que nous mangions à la cuillère jusqu'à écoeurement...

Mais Florent n'avait plus de poudre d'amandes dans sa cuisine... Et puis, moi, je n'avais plus de thermomètre de cuisson (pour la meringue italienne). On était bien triste de ne pas pouvoir célébrer son premier baptème du macarons...

040820112834

Du coup, j'ai commandé un thermomètre sur internet, et nous avons fixé une date de rendez-vous. Il nous fallait une après-midi complète de libre ! Nous avons réfléchis aussi au parfum que nous allions réaliser. Plutôt que de faire un fourrage pioché dans mes recettes, nous avons créé notre macarons à nous : Le Menthe Chocolat ! Cela tombait bien, car l'idée de faire un macaron à la menthe me trottait dans la tête depuis un moment. Par contre, l'association du chocolat et de la menthe, très-peu-pour-moi-merci, alors que Flo adore ça. Mais peu importe, je voulais tester quand même, et d'ailleurs, tous les fans d'After Eight ont adoré ! (et les autres aussi, d'ailleurs !)

Le fourrage que j'ai choisi est une crème mousseline. J'adore cette crème car elle est plus légère que la crème au beurre et moins sucrée que la ganache. Nous avons utilisé de la menthe fraiche (cueillie à 1h du matin grace à l'éclairage d'un portable...) que nous avons fait infuser une nuit dans le lait. La crème est truffée de petites pépites de chocolat noir que nous avons fondu, étalé, laissé durcir puis coupé en petites paillettes avec un couteau (ce qui m'a valu une belle entaille dans l'index...).

Au final, une super après midi entre amis, un cours de pâtisserie tout en chanson (un peu comme la recette du Gâteau d'Amour dictée par Peau D'âne, voyez ?) et des macarons qui ont plus que fait l'unanimité !

040820112832

Ingrédients :

Pour la crème mousseline : - 200 g de lait  - 3 grosses poignées de menthe fraiche  - 80 g de sucre  - 1 oeuf et 1 jaune  - 25 g de maïzena  - 100 g de beurre

Pour les pépites : - 100 g de chocolat noir

La veille, faire infuser la menthe dans le lait froid. Laisser au frais toute une nuit. Le lendemain, battre l'oeuf, le jaune, le sucre et la maïzena. Porter le lait à ébullition puis filtrer et mélanger avec l'appareil. Remettre le tout sur feu doux et laisser épaissir en mélangeant constament avec un fouet. Quand la crème commence à peine à bouillir, retirer du feu et ajouter la moitié du beurre en fouettant. Laisser refroidir. Garder le reste du beurre hors du réfrigérateur.

Faire fondre le chocolat au bain-marie, et l'étaler finement sur une feuille de papier sulfurisé. Laisser prendre, puis hacher en petites paillettes. Laisser au frais.

Quand la crème est à température ambiante, commencer à battre le beurre restant en crème à l'aide d'un batteur électrique. Ajouter la crème sans cesser de battre, cuillerée par cuillerée. La crème doit devenir mousseuse et blanchir légèrement. Pour que cette opération se déroule parfaitement bien, le beurre et la crème doivent être à la même température. Si le beurre est tempéré alors que la crème est froide, celle-ci va figer le beurre en petites paillettes. A l'inverse, si le beurre est froid et la crème chaude, le beurre va fondre à son contact et aucune mousse ne se formera.

Incorporer délicatement les pépites à l'aide d'une maryse, puis garnir les coques de macarons. Si l'on utilise une poche, préférer un douille très large.

Laisser reposer une nuit au frais avant de déguster.

040820112842

Posté par Bwembou à 20:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


31 juillet 2011

Sauce Caramel...

Cela faisait un moment que j'étais en quête d'une bonne recette de sauce au caramel. Toutes celles que l'on peut trouver sur internet sont à base de crème fleurette... Or, pour avoir testé, je trouve que son utilisation donne une sorte "d'acidité douceureuse" en bouche, qui me déplaît fortement. De plus, la crème fraîche coute relativement cher (en tout cas, plus que le lait), et je n'en ai pas forcément toujours en réserve au frigo. Voilà pourquoi je cherchais une recette exclusivement à base de lait et de beurre, que j'ai finalement du improviser, faute d'avoir trouvé mon bonheur sur la toile.

Pour la petite anecdote, j'avais quand même testé quelques recettes, dont une qui m'a donné un gros bloc du style "Werther's original" au lieu de la sauce coulante tant attendue... C'était bon, hein, je ne nie pas, mais pas facile à mélanger avec le yaourt...

Donc, comme je disais, j'ai fini par improviser et j'ai réussi, après un ou deux échecs... Une sauce absolument parfaite à mon goût ! Juste salée, liquide mais crémeuse, soyeuse... Elle fige un peu au frigo, alors je ne peux plus m'empêcher de la manger telle quelle à la petite cuillère...

CakesJuillet 053

Ingrédients : - 150 g de sucre  - 100 g de lait  - 30 g de beurre  - 3 g de sel de Guérande.

Faire un caramel sec avec le sucre : éviter de prendre une trop petite casserole; le sucre versé dans celle-ci doit idéalement former une couche de 3 mm d'épaisseur, maximum 5 mm. Poser sur gaz moyen et laisser chauffer jusqu'à ce que le sucre commence à fondre et à colorer sur les bords. Alors, à l'aide d'une cuillère, on mélange très délicatement le caramel ainsi formé en incorporant très progressivement le sucre non fondu. Retirer du feu quand le caramel est homogène et translucide : il ne doit en aucun cas être mat. Verser alors le lait, ainsi que le beurre et le sel. Le mélange fait de gros bouillons et le caramel se durci en une sorte de coque. C'est normal. Faire bouillir le caramel en remuant très souvent pour bien incorporer les deux phases. Eteindre le gaz quand tous les morceaux durs ont fondu.

Passer éventuellement la sauce au mixer, si elle fait des "granules".

CakesJuillet 059

Posté par Bwembou à 17:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 juillet 2011

Cake à la banane...

Un jour, mon chéri m'a dit, l'air de rien "il faudra que tu me fasses un gâteau à la banane et au chocolat". Ca tombait bien, d'abord parce que j'adore qu'il me réclame un gâteau, lui qui d'habitude n'est pas tellement un bec sucré, et ensuite parce que j'avais justement une recette que je faisais quand j'étais petite et que j'avais envie de publier. Manque de bol, au moment de faire le gâteau, impossible de remettre la main sur la-dite recette...

Gâteau juin 040

Pas question de renoncer pour autant : je suis allée fouiner sur le net. C'est chez Manue que j'ai trouvé ce que je cherchais. Sur son blog, ce gâteau s'appelle le Banana Bread. Je n'ai pas osé le nommer ainsi car j'ai pensé qu'il devait exister une différence entre le Banana Bread et le Cake à la Banane, or, mon gâteau ressemblait vraiment à un cake classique, le goût de la banane en plus.

Du coup, je fais appel à vous, chers lecteurs : existe-t'il un critère particulier qui confère à un gâteau le nom de Banana Bread ?? Si quelqu'un en a déjà mangé un traditionnel, pouvez-vous me le décrire ?

En tout cas, ce cake était délicieux ! Un moelleux merveilleux ! Et puis l'association banane-chocolat, vous savez bien... Personnellement, j'ai préféré y mettre des bananes peu mûres pour avoir un goût plus subtil. Et j'ai ecrasé les fruits en purée grossière, intérressant au niveau de la texture.

Gâteau juin 041                                Pas classe du tout, l'ongle noirci... Pour ma défense, c'est du chocolat !!!!

Ingrédients : - 250 g de farine  - 1/2 sachet de levure chimique  - une pincée de sel  - 150 g de beurre mou  - 180 g de sucre  - 2 oeufs  - 2 bananes  - 100 g de chocolat noir.

Battre le beurre en crème avec le sucre. Ajouter les oeufs entiers, mélanger, puis incorporer la farine, la levure et le sel. Ecraser les bananes en purée plus ou moins fine, et l'ajouter à la pâte. Mélanger avec le chocolat noir cassé en grosses pépites. Verser dans un moule à cake, et enfourner pour environ 45 min th. 5. La lame d'un couteau plantée au centre du gâteau doit ressortir sèche. Laisser totalement refroidir avant de déguster.

Gâteau juin 044

Edit. 22h27 : ma copine du blog Les Contes des 1001 Saveurs à gentiement fait une petite recherche sur le net pour moi, concernant l'éventuelle différence entre le Bread et le Cake. Quelle nouille que je suis de ne pas y avoir tout simplement pensé avant... Bref, il existe effectivement des différences : (j'ai laissé les commentaires de Juju parce que j'approuve totalement !)

- le banana bread est moins sucré que le banana cake
- le banana cake semble visuellement plus léger comparé à la texture du banana bread
- le banana bread est plus dense et lourd par rapport au banana cake, lequel est plus léger (euh, ces deux points sont assez similaires :-s)
- la banana cake est moelleux, le banana bread est sec
- le type de farine est différent : celle du banana cake est plus légère
- dans le banana bread, du bicarbonate de soude et de la levure chimique sont utilisées ... C'est ce qui lui donne cette apparence élevée. Et de la levure de boulanger est utilisée dans le banana cake. (Là je me demande si le site n'a pas inversé, perso j'aurais davantage mis la levure de boulanger dans le bread ... Mais bon !)

Mais bon, vous savez, cette histoire, c'est un peu comme la "VRAIE" recette de la salade niçoise...

Posté par Bwembou à 22:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 juin 2011

Macarons Fraise-Chantilly...

Voilà mon cadeau pour la fête des mères. Vous remarquez que j'ai quelques recettes en attente...

On peut tout à fait fourrer des macarons avec de la chantilly. Il faut juste, en raison de la forte teneur en eau de la crème, faire sécher un peu plus les coques au four (mais sans qu'il prennent couleur). A vrai dire, je préfère nettement ce genre de garniture plutôt que les diverses ganaches qui sont très à la mode : elles sont selon moi trop sucrées, ou trop fermes, n'apportant pas assez de moelleux aux macarons.

Gâteau juin 002

Au final, on obtient une petite gourmandise juste sucrée, fondante et moelleuse, et presque rafraichissante.

Pour les coques, je n'utilise plus que la recette de macarons au sucre cuit. Après des dizaines de plaques ratées, j'ai mis la meringue française au placard. Effectivement, le procédé à la française est plus rapide, mais c'est une recette très capricieuse : si l'on change de qualité de poudre d'amandes, ou de sucre glace, il faut revoir les quantités de chaque ingrédient, car il se peut que vos macarons se mettent subitement, à de fendre, à ne lever que d'un côté, à faire des coques molles ou encore à ne faire aucune collerette... En revanche, la recette à la meringue italienne est un peu plus longue, mais quasiment inratable ! (à moi, en tout cas, elle ne m'a jamais fait de surprise).

Gâteau juin 007

Ingrédients :

Pour les coques : - 100 g de blanc d'oeuf  - 125 g de sucre glace  - 125 g d'amandes en poudre  - 125 g de sucre  - 30 g de sucre (en plus)  - 40 g d'eau

Pour le fourrage : - 20 cl de crème fleurette  - 2 sachet de sucre vanillé  - 100 g de fraises fraiches.

Préparer les coques : réunir dans une casserole les 125 g de sucre et l'eau. Cuire jusqu'à 112°. Pendant ce temps, battre les blancs, et les serrer avec le reste de sucre. Verser le sucre cuit dès qu'il a atteint la bonne température, tout en continuant de fouetter. Battre jusqu'à obtenir une consistance bien épaisse.

Mélanger le sucre glace et les amandes, puis les tamiser au dessus des blancs d'oeufs. Mélanger alors à la maryse pour faire retomber le mélange (vous trouverez quelques videos sur le macaronnage sur youtube ! ). Dresser les macarons sur la plaque, et les cuire entre 10 et 15 min (je m'arrête là pour la cuisson, parce que je ne veux pas vous induire en erreur : mon four est unique, et ce n'est pas un compliment lol. Alors faites des essais chez vous, jusqu'à trouver le bon temps de cuisson, et la bonne température. En ce qui me concerne, je ne dépasse pas le thermostat 4, sinon c'est des petits charbons qui ressortent !)

Pour la garniture, battre la crème en chantilly très très ferme avec le sucre. Couper les fraises en brunoise (en tout petits dés). Disposer sur la moitié des demi coques 1/2 càc de fraise, recouvrir de chantilly et fermer avec une autre demi coques.

Laisser reposer une nuit (impératif !) et déguster au sortir du frigo.

Gâteau juin 004

Posté par Bwembou à 18:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

24 juin 2011

Petits Dômes à la Semoule et aux Dattes...

Alors cette recette, c'est une impro totale ! D'abord, je ne sais pas trop pourquoi, j'ai eu envie de pâte de datte. Peut être parce que le paquet que m'avais acheté Maman pendant le Ramadan commençait à réclamer sérieusement de l'attention... en fait, j'aurais bien fait une petite gourmandise, genre Figolu, mais à la datte. Le problème, c'est que toutes les recette que j'ai trouvées contenaient de l'oeuf. Or, je n'avais plus d'oeuf.

Gâteau juin 052

J'aurais pu tout simplement faire des Makroudts, car j'avais testé une recette il y a quelques temps que j'avais trouvé excellente, mais que je n'avais pas pu photographier. J'aurais pu, donc, mais la friture et tout ça... je me sentais pas. De plus, pour les Makroudts, il faut de la semoule moyenne et je n'avais que de la semoule ultra fine. Bref...

J'ai mis un petit peu de ceci, un petit peu de cela, j'ai fait des petites boulettes, envoyé au four et hop ! une gourmandise délicieuse, aux parfums d'Orient (canelle, fleur d'oranger). Je suis très fière de ma petite invention. C'est un peu croquant, un peu fondant. Mieux vaut les manger le jour même, toutefois...

Gâteau juin 051

Ingrédients :

Pour la pâte : - 110 g de semoule extra fine  - 110 g de farine  - 50 g de poudre d'amandes  - 1/2 càc de sel  - 80 g de sucre  - 80 g d'huile  - 80 g d'eau  - 2 càs de fleur d'oranger.

Pour la farce : - 200 g de pâte de dattes  - 2 càs de canelle moulue  - 1 càs d'eau de fleur d'oranger.

Préparer la pâte : mélanger tous les ingrédients secs. Ajouter alors l'huile, et bien mélanger pour obtenir un effet "sable mouillé". Ajouter alors l'eau tiède additionnée de l'arôme fleur d'oranger. On obtient une pâte plutôt collante dont l'huile suinte un peu : c'est normal, cela évite alors d'avoir à se huiler de nouveau les mains pour travailler cette pâte.

Préparer la farce : mélanger la pâte de datte avec la cannelle et la fleur d'oranger. Malaxer bien jusqu'à homogénéisation totale des ingrédients.

Gâteau juin 053                   Gâteau juin 055

Former des petits boules de farce, un peu plus grosses que des billes. Prélevé une cuillère à café bombée de pâte, y introduire la bille de datte, et rouler entre les paumes des mains pour former une boule. Disposer sur la plaque du four. Faire de même avec le reste de la pâte.

Préchauffer le four th. 5, et cuire les petites boules, qui deviendront des dômes, jusqu'à ce qu'elles soient à peine dorées. Si on les fait cuire plus, elles brûleront en dessous.

Laisser refroidir avant de déguster.

Gâteau juin 057

Posté par Bwembou à 11:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 juin 2011

Tartoche au Citron Meringuée...

Voilà un peu plus d'une semaine que j'ai adoptée une magnifique chienne de 1 an. Je voulais un toutou depuis un bon moment. Au départ, je préférais avoir un chiot, pour profiter de cette période privilégiée où les animaux sont si mignons, si drôles, si attachants... Finalement, j'ai opté pour un animal déjà adulte, évitant ainsi le passage obligatoire de l'éducation à la propreté, au respect de la hiérarchie au sein d'une famille etc... Ce n'est pas que cela m'aurait déplu, c'est juste qu'il me tardait d'avoir un compagnon pour m'accompagner en randonnée. Et j'ai complètement craqué quand je l'ai vue au refuge...

Photo0558

Bref, c'est une perle, elle est infiniment douce et gentille, et tellement Belle... d'ailleurs, c'est son nom.

Le problème, son défaut majeur, c'est que son éducation n'a pas été apparemment si bien faite que cela, puisque qu'elle vole allègrement de la nourriture dès qu'elle est sans surveillance. Nous la réprimandons (pas trop quand même) à chaque fois, tentant de lui expliquer que c'est mal et qu'elle n'a pas le droit ("NON !"). Pourtant, aujourd'hui, c'était le comble ; j'avais préparé de délicieux Mantecaos aux Amandes qui me faisaient envie depuis plusieurs jours, en prévision de poster la recette sur ce blog. Après avoir eu la chance d'en manger quelques uns (une bonne petite huitaine, j'avoue), j'ai du détourner le regard disons... 7 min. En revenant, ma chienne avait vidé la plaque. J'étais vraiment "furax" comme dirait ma mère : d'abord vexée que ce soit le chien (tant aimée soit-elle) qui ait pu se régaler de ces Gourmandises Majestées. Ensuite vexée de mon mauvais timing qui ne m'avait pas permis de les photographier. Honteuse de n'avoir pas pensé à mettre la plaque plus en hauteur (disons que si elle se met debout, la chienne atteint facilement les 1m50). Peinée que ma Douce soit si mal élevée. Inquiète qu'elle ait pu avaler une dizaine de biscuits, et la quantité d'huile et de sucre allant avec... Enfin, tout plein de sentiments confondus.

Finalement, la bonne nouvelle, c'est que j'ai le droit de refaire ces Mantecaos rapidement !!!

En attendant, voici une recette qui attendait d'être publiée depuis quelques temps : La Tartoche au Citron Meringuée !

Pourquoi Tartoche ? Tarte-Brioche : c'est une tarte dont la pâte à brioche s'est subsitué à la pâte sablée, ce qui confère au gâteau plus de moelleux. C'est très agréable en bouche.

Gâteau juin 024

Pour cette tarte, j'ai été obligée de préparer un appareil au citron qui allait cuire au four en même temps que le fond, et non un lemon curd comme à mon habitude : en effet, si j'avais laissé la pâte a brioche lever et cuire à blanc, elle aurait gonflé irrégulièrement. J'ai donc jeté mon dévolu sur la tarte au citron de Mimine, qu'il me semblait avoir déjà testé une fois, et qui était délicieuse.

Quand à la meringue... suite à mon dernier essai désastreux de confection de meringue, j'ai réalisé la seule qui ne m'a jamais laché : la meringue de base pour macarons. Elle est moins riche en sucre, et le sucre moins cuit que pour la véritable meringue italienne, c'est à dire cuit au filé plutôt qu'au boulé. C'est bête parce que c'est pratiquement la même chose, mais ça me rassurait...

Gâteau juin 035

Ingrédients :

Pour la brioche : - 300 g de farine  - 1/2 sachet de levure déshydratée (soit 4g)  - 125 ml de lait  - 50 g de sucre  - 1 oeuf  - 1 càc de sel  - 75 g de beurre  - arôme vanille et amande amère.

Pour l'appareil au citron : - 200 g de sucre  - 150 g de beurre  - 3 oeufs  - 100 g d'amandes en poudre  - le zeste d'un citron  - le jus de 2 citrons.

Pour la meringue : - 100 g de blancs d'oeufs (environ 3)  - 125 g de sucre  - 40 g d'eau  - 30 g de sucre supplémentaires.

Préparer la brioche : diluer la levure dans le lait tiède. Creuser un puits au mileu de la farine et verser tous les ingrédients sauf le beurre. Mélanger bien puis ajouter le beurre et pétrir pendant 5 à 10 min. Laisser lever 1 heure. Au bout de ce temps, foncer un moule à tarte avec cette pâte sur une épaisseur d'un peu moins d'1 cm.

Préparer la crème citron : faire fondre le beurre et mélanger au fouet tous les ingrédients, puis verser sur le fond de pate et laisser lever 1 h. Enfourner à 180°, jusqu'à ce que l'appareil au citron soit bien doré.

Gâteau juin 038

Préparer la meringue : faire cuire les 125 g de sucre et l'eau dans une casserole jusqu'à 115°. Pendant ce temps, battre les blancs en neige : quand ils commencent à mousser, verser le sucre restant en pluie en continuant de battre. Dès que le sucre est à bonne température, le verser en filet sur les blancs, en fouettant à petite vitesse. L'idéal est de verser le sucre cuit quand les blancs sont bien montés mais pas encore fermes. Continuer de battre jusqu'à obtenir une meringue plutôt ferme. Décorer la tarte, puis passer au grill ou au chalumeau (ca y est, j'ai un chalumeau !!!)

Laisser totalement refroidir avant de déguster.

Gâteau juin 032

Posté par Bwembou à 21:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]