Ahhhhh, le macaron... Cette petite gourmandise, entre le gâteau et le bonbon, si chic, si raffinée, que l'on peut décliner à sa guise en couleurs et parfums... Cette petite douceur un rien crâneuse qui charme à coup sûr, d'abord avec sa collerette dentellée, sa coque toute lisse et brillante, puis ensuite avec son craquant, son fondant, son moelleux en bouche... Me voilà devenue une macaron-addict, malgré plusieurs longs mois de lutte.

Cette fois, j'ai décidé de préparer des macarons au café, qui font partie de mes préférés, après ceux à la vanille. Et puis, comme ma deuxième obsession du moment, c'est la crème mousseline, c'est avec cette dernière que je les ai fourrés. En effet, la crème mousseline n'a rien à envier à la crème au beurre au niveau de la texture, de la douceur. Elle a en plus l'avantage d'être plus légère (non, je ne parle pas de calorie) et plus agréable à manger. C'est vraiment le bon compromis entre la crème au beurre et la crème pâtissière.

Ah oui, il ne faut pas que j'oublie de m'excuser auprès des puristes, qui trouveront que le Ricoré utilisé ici en guise de café est impropre : désolée, mais pour moi ça a le même goût, et puis c'est super pratique en plus !

Photo0057

Ingrédients :

Pour la crème mousseline : - 200 g de lait  - 100 g de sucre  - 1 oeuf + 1 jaune  - 20 g de maïzena  - 100 g de beurre  - 15 g de Ricoré.

Delayer le Ricoré dans le lait, puis porter à ebullition. Pendant ce temps, battre les oeufs avec le sucre et la maïzena. Verser le lait chaud dessus, mélanger, puis remettre le tout dans la casserole et faire épaissir sur feu doux en remuant souvent. Quand la crème a atteint la consistance d'une crème pâtissière, ajouter la moitié du beurre en fouettant. Laisser reposer à température ambiante. Sortir le reste du beurre du réfrigérateur pour qu'il soit à la même température que la crème.

Fouetter le beurre au batteur éléctrique, puis ajouter la crème progressivement, tout en continuant de battre. Laisser 5 min au réfrigérateur avant d'en garnir les coques.

Les macarons sont meilleurs quand ils ont reposé une nuit au frigo.

Photo0062

Photo0064